Hernies discales : Une affection courante mais mal comprise

Dernière mise à jour : 23 oct.

Introduction : Une hernie discale est une affection courante qui peut être non seulement invalidante sur la gestion de nos tâches quotidiennes mais également démoralisante car il n'est pas facile de vivre avec une douleur constante et la peur de faire un mouvement. Cependant, saviez-vous qu'une hernie discale n'est pas nécessairement synonyme de douleur ? Des études d'imagerie montrent que beaucoup d'entre nous ont des hernies discales sans même le savoir.


Tout d'abord qu'est-ce qu'une hernie discale ?


Pour comprendre pourquoi la douleur n'est pas toujours le symptôme d'une hernie discale, il est important de comprendre d'abord ce qu'est réellement une hernie discale. Le disque intervertébral se situe entre chaque vertèbres dans leurs portions antérieures. Il sert essentiellement à absorber les chocs et est constitué de deux parties : la couche externe, appelée anneau fibreux, et la couche interne, appelée noyau pulpeux. L'anneau fibreux sert de support et de protection au noyau pulpeux, qui est constitué d'un matériau semblable à du gel. Ensemble, ces deux couches permettent aux disques d'agir comme des amortisseurs de chocs pour la colonne vertébrale.


Une hernie discale survient lorsque la couche externe du disque se déchire et que le matériel gélatineux interne s'échappe. Cela peut se produire à la suite d'une blessure ou simplement en raison du vieillissement et de la dégénérescence des disques avec le temps. Lorsque cela se produit, une pression peut être exercée sur les nerfs voisins et provoquer des douleurs (voir shéma ci-dessous).



Cependant, comme nous l'avons déjà mentionné, toutes les hernies discales ne sont pas douloureuses. En fait, la plupart des personnes en ont une et ne le savent même pas, car elles ne ressentent aucun symptôme.


Pourquoi certaines hernies discales sont-elles douloureuses alors que d'autres ne le sont pas ?


Tout dépend de l'emplacement de l'hernie discale dans votre colonne vertébrale. Si l'hernie se situe dans le bas du dos (région lombaire), il y a de fortes chances que vous ressentiez une douleur, car les nerfs sont plus nombreux et moins bien protégés dans cette zone de la colonne vertébrale. En revanche, si l'hernie se situe dans le cou (région cervicale), il y a de fortes chances que vous ne ressentiez aucune ou moins de douleur, car les nerfs sont mieux protégés dans cette zone de la colonne vertébrale.


Également le positionnement de votre hernie - c'est à dire la direction par laquelle le noyau s'est frayé un chemin à travers l'anneau - aura une incidence sur la présence de symptômes plus ou moins douloureux. Ainsi plus l'hernie vient comprimer les structures neurologiques postérieures au disque plus la douleur sera présente.


Quelles sont les causes d'une hernie discale ?


Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine d'une hernie discale :

- Les changements dégénératifs liés au vieillissement

- Blessure

- Soulever un objet lourd

- Torsion ou flexion répétée

- Rester assis pendant de longues périodes

- Mauvaises habitudes de vie (fumer, surpoids...)


Souvent, il n'y a pas d'événement unique à l'origine d'une hernie discale. Elle est plutôt le résultat de l'usure du disque au fil du temps. C'est pourquoi les hernies discales sont plus fréquentes chez les personnes âgées


Comment diagnostiquer une hernie discale ?


Votre médecin commencera probablement par un examen physique et un examen de vos antécédents médicaux. Il peut également demander des examens d'imagerie, comme une IRM ou un scanner, pour confirmer le diagnostic. Dans certains cas, votre médecin peut également recommander un EMG (électromyogramme) pour exclure d'autres pathologies.


Traitement de la hernie discale


Le traitement dépend de la gravité de vos symptômes et de votre réaction aux mesures conservatrices (massothérapie, kinésithérapie, physiothérapie...). Dans la plupart des cas, un traitement conservateur - repos, thérapie par la glace ou chaleur, médicaments antidouleur et des exercices appropriés - suffisent à soulager la douleur et les autres symptômes. Toutefois, si les mesures conservatrices n'apportent aucun soulagement après plusieurs semaines ou mois, votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale.


Conclusion : La hernie discale est une affection courante qui peut souvent entraîner des douleurs et d'autres symptômes psychologiques. Cependant, il est important de comprendre qu'elles ne sont pas toutes douloureuses. Dans la plupart des cas, elles sont asymptomatiques et ne causeront jamais de problèmes. La grande majorité des personnes qui en ont une ne le savent même pas ! Par conséquent, si vous souffrez de douleurs dorsales ou cervicales, ne supposez pas automatiquement qu'elles sont dues à une hernie discale. Il pourrait y avoir une toute autre cause sous-jacente.


À lire aussi : 10 exercices pour prévenir ou soulager les maux de dos lombaires


#santé #préventiondesblessures #santéautravail

11 vues0 commentaire